TECHNIQUES ET PRATIQUES DE SOPHROLOGIE

La sophrologie utilise des techniques statiques, des techniques dynamiques et des techniques temporelles :

Techniques statiques :

techniques sophrologie

La pratique de la sophrologie se fait en position statique, allongée ou assise. La posture statique permet d’entrer dans un état de relaxation profond où l’individu peut se ressourcer, se recharger mais aussi accéder à son intériorité pour y opérer les changements positifs qu’il souhaite.
L’état de conscience typiquement sophrologique est appelé le « Niveau Sophro-Liminal ». Cet espace de conscience particulier correspond à un état d’hyper vigilance très fin et très sensible que nous retrouvons tous chaque jour dans le court moment où nous nous endormons. A mi-chemin entre la veille et le sommeil, le sujet perçoit avec acuité ses ressentis, ses pensées, il accède aussi à son inconscient. Tout comme dans l’hypnose -dont la sophrologie est très voisine- la pratique sophrologique peut permettre dans cet état d’hyper-conscience d’exercer une modification positive des schémas bloquants de l’individu, le libérant de ses troubles.

◊ LA PRATIQUE :

Description d’une séance-type de sophrologie :

  1. Durant l’induction sophrologique (= l’entrée en hyper-veille de la consience, proche de l’état d’hypnose), le sophrologue fera une « Sophrologie de Base » relaxante où le patient va prendre conscience de sa respiration, de son schéma corporel et de la détente qu’il ressent progressivement s’installer en lui. C’est un exercice conjuguant la relaxation et la respiration.
  2. C’est dans cet état de profonde détente que le sophrologue pourra alors pratiquer une activation sophronique. Il s’agit d’un exercice de visualisation et/ou d’une technique corporelle précise, choisi et composé sur-mesure par le sophrologue pour son patient.
  3. Lorsque le patient sortira de cet état de détente pour revenir à un état de conscience normal et actif, il reviendra amélioré par rapport au début de la séance, « il va mieux » et ressent déjà les bénéfices.
  4. La répétition autonome et régulière de la séance (suite à l’enregistrement audio de la séance qui lui sera confié à la fin et pour son usage personnel exclusivement) permettra d’ancrer et d’inscrire durablement en lui la modification positive de son état. L’individu s’améliore profondément et durablement au fur et à mesure de la pratique sophrologique.

Techniques dynamiques :

relaxation-dynamique

La sophrologie utilise aussi des techniques dynamiques de relaxation. Il s’agit de techniques de relaxation DANS LE MOUVEMENT. C’est la RELAXATION DYNAMIQUE de la sophrologie, où le corps est sollicité par des postures, des étirements, des tensions et des cycles de respirations synchroniques.

LA RELAXATION DYNAMIQUE :

La « Relaxation Dynamique » de Caycédo comprend trois cycles de  quatre degrés chacun, soit douze degrés au total de Relaxation Dynamique.
Il s’agit d’enchaînements de mouvements codifiés proches du yoga, mais où la forme (c’est-à-dire la réalisation du mouvement), contrairement aux arts martiaux, importe moins que le fond, c’est-à-dire à la conscience et à la présence vivante de l’individu durant le geste qu’il exécute.
En pratique, seuls les trois premiers degrés sont utilisés couramment. Un entraînement régulier aux trois premiers degrés s’avère déjà satisfaisant pour obtenir de très bons résultats sur le bien-être, ce qui est (modestement) notre cas ici.

Techniques temporelles :

relaxation

Les protocoles sophrologiques se sub-divisent enfin en techniques temporelles avec, selon le besoin, des exercices de visualisation en rapport avec le passé, le présent ou le futur (= projections et anticipations positives).
Le choix de toutes ces techniques appartient au sophrologue qui composera des protocoles de sophrologie sur-mesure, en fonction des besoins et des problématiques personnelles de chaque patient.
AUCUN PROTOCOLE DE SOPHROLOGIE N’EST IDENTIQUE. La sophrologie est une pratique qui s’adapte avec précision à chaque individu. Les séances sont donc particulières, personnelles, uniques et non-échangeables.