Bien gérer son poids

 

poids

Le poids et les troubles du comportement alimentaire, lorsque toute raison médicale est écartée, révèlent un aspect conflictuel dans le rapport à soi-même et à son propre corps.

La sophrologie permet d’accompagner les personnes qui souhaitent retrouver une sérénité et une liberté dans leur rapport au corps et à la nourriture.

Les troubles du comportement alimentaire

 

Les troubles du comportement alimentaire sont l’expression d’une profonde souffrance qui s’exprime par le biais de l’alimentation. Derrière cette souffrance se cache un rapport compliqué à soi-même, un manque d’amour et de confiance en soi. L’anxiété et le stress sont les corolaires de ce mal-être qui s’exprime par un déséquilibre alimentaire.

Sentiment de vide, sentiment de manque

Le principal sentiment que la personne cherche inconsciemment à combler dans la prise importante de nourriture est le vide, le manque. Un manque d’amour et de sécurité qui se rapporte parfois à un sentiment d’abandon (réel ou perçu comme tel). Problème d’image de soi et même de sens existentiel. La nourriture est perçu inconsciemment comme ce qui va combler, remplir, ce qui va réconforter, apaiser, rassurer. Mais cette fausse plénitude est toujours temporaire et n’apporte jamais la réponse qui est fondamentalement recherchée. L’aspect « destructeur » prend le dessus sur le prétendu réconfort, comme un puits sans fond et vain. La nourriture devient alors une dépendance qu’il est nécessaire de maîtriser.

La sophrologie apprend à se relaxer, à s’apaiser et à retrouver une sérénité que la nourriture aura de moins en moins besoin de combler car on reprend petit à petit confiance en soi.

La gourmandise, l’effet plaisir

La gourmandise est une caractéristique tout à fait normale et notoirement très saine lorsqu’elle est bien gérée (par exemple, le plaisir de déguster de temps en temps un bon gâteau au chocolat). C’est un lien très positif à soi-même et à la vie, la rendant encore plus agréable et plus brillante. La gourmandise participe en ce sens, et dans cette mesure, à une bonne santé psychique et physique, contribuant à entretenir un bon rapport à soi-même et à la vie, dans un hédonisme et un épicurisme paisibles.

Toutefois, lorsque la gourmandise devient une obsession à laquelle on ne sait plus résister (avec une prise de poids conséquente) ou au contraire que l’on réprime systématiquement (avec une frustration importante), elle révèle alors un sentiment de peur cachée par rapport à la notion de « plaisir ». Un plaisir qu’il convient alors d’apprivoiser progressivement, justement et paisiblement, y compris pour maigrir durablement!

La sophrologie permet de réapprendre à maîtriser son poids avec justesse et sans excès en reprenant plaisir à manger.

La sophrologie dans la gestion du poids

manger

Prendre plaisir à bien manger

La sophrologie réapprend avant tout à prendre plaisir à sa vie, à la vie, dans une tranquillité et une sérénité d’esprit.

Dans le cadre de la gestion du poids, c’est d’ailleurs (même si cela semble paradoxal) un point capital pour mincir et garder la ligne durablement.

Réapprendre à se sentir bien dans sa peau, dans son corps, dans son alimentation, c’est reprendre GOÛT à la vie, décider de faire ami-ami avec elle. C’est l’assurance de bien maitriser son poids dans un rapport apaisé avec la nourriture.

Apprendre à bien manger

La sophrologie permet d’aider à contrôler les fringales et à retrouver une cohérence alimentaire. On redécouvre les saveurs délicieuses, fines et subtiles des aliments simples et sains; on reprend goût et plaisir à une nourriture équilibrée.

La sophrologie est une véritable aide à toute mesure diététique visant à gérer son poids. Elle apprend à se relaxer, à se détendre, à mettre en place de nouvelles habitudes alimentaires grâce à la respiration, à l’imagerie mentale et à la relaxation dynamique.

La sophrologie aide à mincir et à contrôler son poids de manière efficace et durable. Très complémentaire d’une diététique pour la gestion du poids.